Plan du site

Accueil A PROPOS
ACTUALITES
L'AQUARELLE
L'ENCRE DE CHINE
ZOOM
CURIOSITES
LIVRES
ART POSTAL
SCULPTURES
NICOLE ET LES POETES
RADU BATA
SYLVIE FABRE.G
J.L DESMAZIERES
EMMANUEL MERLE
DOMINIQUE BARBIER
MELANIE CHAMBEFORT
JEAN-PAUL GAVARD-PERRET
DOMINIQUE PELOUX RAYNAL
MARIE-CHRISTINE ORECCHIONI
PARCOURS
2016. 6EME BIENNALE ART PARTAGE
2016. FLUIDES. INSTITUT CULTUREL ROUMAIN DE PARIS
VOEUX




http://www.nicolepessin.com édité pas la société Effervesoft
LA BIBLIOTHEQUE PESSINOISE DE LA REINE ZELIA
3EME BIENNALE DE L'ART PARTAGE
VOEUX

Pour acquérir un livre, rejoignez-moi sur ma boutique


Etsy en cliquant "ICI" !




Plusieurs recueils illustrent les poèmes de Jean-Paul Gavard-Perret. Membre du Centre de Recherche Imaginaire et Création, il est spécialiste de l’Image au XXe siècle et de l'oeuvre de Samuel Beckett. Jean-Paul Gavard-Perret poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues. (Quelques titres ci-dessous)


- Pour agrandir une photo, cliquez dessus -
 

DICTIONNAIRE DE LA CREATION. 2013



A comme Alouette des champs
Si Dieu l'avait créée il ne l'aurait pas créée aussi pique-assiette et sans-gêne
et l'aurait assignée à sa propre résidence.


B comme Babou le chat Bengal
Si Dieu l'avait créé le Diable en serait resté muet
car ce chat redoute l'idiot qui s'entête à l'aimer comme lui-même.


C comme le château de Carcassonne
Si Dieu l'avait créé il n'aurait pas besoin d'être restauré.
Où l'empailleur de pierres passe, la patrimoine perd sa jeunesse.


D comme Désirée mon ami l'écureuil
Si Dieu l'avait créé il ne finirait pas sur l'enseigne d'une banque.


E comme la chouette Effraie
Si Dieu l'avait créée elle n'assoirait pas son autorité que la nuit malgré tout le bien qu'il pense d'elle.


F comme Faustine sur une branche 
Si Dieu l'avait créée ce serait le bel été.

Et il y aurait entre homme et femme un trait d'union.


G comme l'ange Gabriel
Si Dieu l'a créé c'est pour se connaître lui-même et faire éclater le temps en miettes.


H comme Harpie le rapace
Si Dieu l'a créé c'est pour qu'il figure comme emblème sur les dollars et qu'il finisse dans des chaussettes.


I comme "l", Infini vu du clocher
Si Dieu l'a créé c'est pour qu'on l'aime... même si quand son nom sonne juste le monde fait la sourde oreille.


J comme Jeannot lapin
Si Dieu l'avait créé il aurait gagné la course avec la tortue
 au lieu d'aller se coucher pour se réfugier dans ses rêves.


K comme Kali l'otarie
Si Dieu l'avait créée elle serait championne de football.
Toujours d'accord pour le grand plongeon mais en chute libre.


L comme Lili puce la copine de Kali
Si Dieu l'avait créée lorsqu'on se gratte elle partirait poliment.
Mais elle n'est jamais repue.


M comme Maman 
Si Dieu l'a créée c'est parce qu'il ne pouvait pas tout faire et qu'il faut trop d'amour.


N comme Agneau de Noël
Si Dieu l'avait créé ce ne serait pas pour qu'il soit mangé.
Au prochain Noël pas question de le manger.


O comme Ocellé des Nuraghi le papillon
Si Dieu l'a créé c'est pour que où les mots s'en mêlent les pensées se démêlent.


P comme papa, Dieu le père
Si Dieu l'a créé c'est pour qu'il y ait une chose pour chaque place et à chaque place sa chose.


Q comme château de Queribus
Si Dieu l'avait créé ses gardiens du silence n'auraient pas fini par perdre l'usage de la parole.


R comme Coeurs ravagés
Si Dieu les avaient créés le monde serait comme la mer
il ne finirait plus d'enfanter des épaves.


S comme le dauphin « Sténo » à bec étroit
Si Dieu l'avait créé il aurait inventé pour lui une flûte à bec adéquat.


T comme le château de Tartarin de Tarascon
Si Dieu l'avait créé Tartarin serait vraiment parti pour l'Afrique
car pour vivre un peu il faut s'émanciper de tout...


U comme Ugo le violoniste
Dieu l'a créé pour accorder les cordes de son instrument à un chant de liberté et mettre au monde les émotions.


V comme le Vaisseau de Vasco de Gama.
Si Dieu l'a créé c'est pour comprendre enfin que la terre est une boule bien ronde et
que la bêtise nous échappe sans essayer de l'arraisonner.


W comme « W » le premier catalogue astronomique de sources de rayonnement radio
Si dieu l'avait créé il aurait inventé une corde pour se pendre  puisque dans son testament  il n'a légué que ses commandements...


X comme Xavier le fantôme
Si Dieu l'a créé c'est parce qu'il est bon que du coucher au lever du soleil les hommes veillent.


Y comme Yin et Yang
Si Dieu l'avait créé il aurait connu le drame de rencontrer son alter ego et aurait bien senti qu'il faisait fausse route.


Z comme Zachary le Zébu 
Si Dieu l'avait créé il ne l'aurait pas affublé d'une bosse qui penche souvent du mauvais côté.
Il a beau faire du chemin il ne rencontre jamais personne.



Jean-Paul Gavard-Perret 



DICTIONNAIRE ANIMALIER DE LA FEE CLOCHETTE. 2012 











A comme Ane Bréant de toutes ses dents Angélus des prés.


B comme Bouc Au bagou olfactif Barbouze de chez Dior.


C comme Coq, Toujours fier sans bras Gaulois sur son fumier.


D comme Dindon Fier mais indigné Plus grand duc qu'échassier.


E comme Ecrevisse Ecrous des écrins d'eau Ecouvillon des marais salés.


F comme Fouine Concierge et fourmilier Des secrets fermentés.


G comme Grillon Grimace hirsute Pour se grimer en girafe.


H comme Hamster Jovial affreux jojo A l'âme austère.


I comme Inséparable Monogame donc Ivre de ses couleurs


J comme Jaguar Aux jambettes en jambiers Leste  comme un juron.


K comme Koala Kaki parfois Et avide de kwas.


L comme Loup Pour l'homme A ce qu'on croit.


M comme Marmotte En mars ne dort que d'un oeil Lexomil inutile.


N comme Noctuelle On la croit négligeable Nyctalope et nova.


O comme Otarie Pleure en marchant sur un oursin Puis s'en nourrit.


P comme Pélican Parasite des perches et des plies Mère  voici ton fils.


Q comme Queue de pie Ne fait pas forcément un habit Son noir vaut bien une ville.


R comme Rouge-gorge N'est pas forcément rouge-queue. Pas même roitelet


S comme Sanglier Satyre des maïs Aux dessous poivrés.


T comme Taupe N'y voit goutte Mais se  tapit.


U comme Unau unique Aussi édenté Que paresseux.


V comme Vautour, Vipère des airs, Vêpres des rochers.


W comme Wapiti Sobre comme un chameau : whisky s'en dédit


X comme Xérus Dévoreur de Ximénia Mais aussi xylophage.


Y comme Yack Fut yé-yé au Tibet. Mais maintenant, tintin !


Z comme Zébu Zèbre sans rayures Mais bosse sans zèle.


Jean-Paul Gavard-Perret



 
 

NOEL EN ALPHABET. 2011



A comme arbre
Chacun d’eux protège la forêt des crises de panique


B comme bonhomme de neige
S’éloigne comme la misère dans la nuit blanche


C comme couronne de Noël
Elle remue dans la chambre où l’enfant se croit seul.


D comme dinde
Bouddha appétissant pour la nuit de grande lune


E comme étoile
Fait le ciel cristallin jusque sur l’oreiller du chat


F comme fumée, forêt, flocon
Liqueurs du pays où tout est forge d’éveil


G comme gui, glaçon, guirlande
Amis de la rosée et du silence des prés


H comme houx, hotte
Dorment tout habillés pour vêtir nos nuits fragiles


I comme igloo
Vogue vers des feux de joie


J comme Jupe de la mère Noëlle
Son grand luxe textile est la rigueur


K comme Képi du soldat de plomb
Compotier renversé couronné d’ananas


L comme lutin,
Berce les premiers cris de la fée des songes


M comme moufle
Son moule en creux distille la chaleur


N comme neige
Oasis de pureté, un chat huant y broie du bleu


O comme orange de Noël
A lissé nos âmes d’enfant


P comme père-Noël
Ses cadeaux irisent sa légende


Q comme quille
Epis de feu et de glace


R comme rennes
Grands souverains insomniaques


S comme sucre d’orge
Serpente magique dans la bouche


T comme tambour
Creuse un puits de lumière inversée


U comme Ursule le petit lutin
Aux aguets derrière une cloison invisible


V comme Village sous la neige
Minutieusement replié pour ensorceler le hasard


W comme Wagon
De nuit flamboie dans les collines


X comme xéres
Feu organique, incendie la neige


Y comme Yéti
Ignore les fonds abyssaux, ne connaît que les sommets


Z comme  zibeline
S’enfuit sous les tilleuls avec des émois de jouvencelle


Jean-Paul Gavard-Perret .

 
 

FAIRE PARLER LE JOUR. 2006



A u plus profond nous luire, être notre pain .


Baie sur la mer d'écume de qui nous fûmes.


Ciel furtivement à l'angle de l'amertume.


Demain vient en bonne volonté.


Etonnement de devoir nous durer.


Fumet d'herbe sèche où se recroqueville le désespoir.


Grand colombage sous lequel se brûler les ailes est aisé.


Houx de l'âme et épines du corps apaisés.


Ide l'infini du clocher.


Jamais ce que nous voudrions être.


Kdu Khanat de Boukharie.


Là-bas trop loin les pleins du visage.


Moins de pluie pourtant sur les feuilles noires.


Nul n'assure la foudre dont la cendre brûle déjà.


Où la disparition fait trace le feu la remplace.


Pas à pas nulle part pour se jeter dans le rite.


Que l'impuissance de penser ne nous ménage pas.


Rester avec ce rien de feu par peur ou par état.


S'avancer vers la pêche, son noyau sur les épaules.


Survivre à l'absence sur la pointe de nos pieds.


Traque et trac en guise de transparence.


Tranquillité seulement dans les paumes rêveuses.


Un à l'autre : « Tu es triste ? » « Je ne sais pas ».


Versant du bleu d'après l'orage.


Wagon-lit pour éteindre l'arc.


Xérès avant afin de brouiller la mémoire.


Ydu Ying et du Yang.


Z éro de conduite pour l'infini. Planer.

 


 
 


LA SEMAINE D'ANTONIN ARTAUD. 2009




L’un dit sa sobriété cause de sa perte


Mar dit son absolu mutisme


Mercre dit que les coupables ne sont pas les esprits mais les hommes


Jeu dit qu’ils passent à côté de la vérité


Vendre dit ni chaud ni froid


Same dit l’apocalypse


Dit manche rend Dieu désespérable


Le parti ne revient jamais : écho ne double la conscience



Jean-Paul Gavard-Perret


MUSIQUE EN ALPHABET. 2008





A comme accordéon
Se noue autour du cou
Pour le bal des mots dits
et pour ceux, plus muets, de l'amour.



B comme Banjo
Boy réveillant des abysses
un orgasme enfoui
Dans les champs de coton.



C comme cor
le chasseur y prend son pied
Les champignons s'en moquent.



D comme Darbouka
Pour dire à la terre promise
aux parfums de cannelle
l'odeur poreuse de la mer.



E comme Erhru dit
Chinois en colonies
Petit rat de Dan Nhi
Opéra à tout crin.



F comme flute de pan
Qu’ensemble ses roseaux
Confrontant leurs volumes
Donnent matière à l'alternance.



G comme gong
Ne se donne pas en spectacle,
Mais fausse la géométrie des orages.



H comme Harpe
Entre ses bras la naissance
Touche à l'infini du jour.



I comme instrument
dont le métabolisme
transforme l’angoisse existentielle
en vertige physique.



J comme Jamblock
Terreau accordé
Reposant sur l’humus
Ou en pierres levées.



K comme Cora
Idéal pour la transe, l'appel,
Le râle de la chair
Le transport amoureux.



L comme Lyre
Une partie des nuages emporte son ombre
Les couleurs du passé s’éprennent de sa forme.



M comme Mandoline
Le son y est pressé comme une mandarine
Pour occuper le matin qu’elle concrétise.



N comme Nay
Né nu, phare
Accès obligé afin que se défasse
L'absence de l'être aimé.



O comme Orgue de Barbarie
Accompagne les filles du Calvaire
Mais le fait au passé.



P comme piano
Dans ses coupons noir et ivoire.
L’espace apprête son duvet
et parfois s'exfolie.



Q comme Quéna
Elixir de jouvence
Pour qualifier l’impondérable.



R comme Rebec
Considérée
Soit comme la mère de tous les vices
Soit comme le repère des chastetés



S comme Shopar
Où tournent les eaux du Gang
Et celles du fleuve Amour



T comme tambours.
Furent vides, furent pleins
Tantôt plantés au fauteuil d'orchestre
Tantôt reconduits en coulisses...



U comme Ukukélélé
Rien que le nom fait rire
Jusqu’à percer le jour.



V comme viole
Frémit entre les jambes
des voyageurs ailés.



W comme Wakrapuku
Et si mal connu
Que lui même a du mal à se reconnaître.



X comme xylophone
Fait de ses tranches de fer
une matière élasto-mère
qui sait nous faire chanter.



Y comme radio Yéyé
Fut : mais peut-être n'a jamais été
sinon en chaussettes noires
Le temps de deux étés.



Z comme Zourna
La Grecque
se faisant constricteur
Explore les émois.



Jean-Paul Gavard-Perret.



 


PARIS EN ALPHABET. 2008





A comme Antoine (Saint) meubles, livres et disques vinyle à tous les étages.


B comme Beaubourg : son ventre est ouvert sur celui de Paris, son creux est un vacarme.


C comme Conciergerie, irascible déesse aux grands yeux de fer et d'acier.


D comme Drouot, golf et enchères, Richelieu et Hugo.


E comme Etoile, lambeaux de chiffon autour d'un ruban de colle.


F comme Front de Seine sur les ponts de Paris.


G comme Grands Boulevards où il y avait jadis tant de choses à voir.


H comme Halles qui ont quitté leur âme restée sur le carreau du temple inachevé.


I comme Invalides toujours aussi fiers de leurs jambes de marbre.


J comme Joconde, au Louvre son sourire nous mord.


K comme Kléber qui abandonna Colombes pour faire le mariole jusqu'au triomphe de l'arc.


L comme Lafayettes plus galeries que générales. Layettes pour Japonaises.


M comme Montparnasse ou Montmartre : les peintres y sont et prouvent que la réalité ne suffit pas.


N comme Notre-Dame sans  Lustiger et dans la nostalgie d’Esméralda.


O comme Opéra, grande bouffe et chocolat et les petits rats que le vent chassera.


P comme Pont Neuf au temps d'Henry IV comme aujourd'hui. A dormi dans les beaux draps de Cristo.


Q comme Quais des Fleurs, le temps ignoré à l'heure incertaine où la ville s'éveille.


R comme Rodin, roi des courbes sculptées et aimées dans les larmes de Camille Claudel


S comme Saint Lazare : gare ! La mémoire possède là des effondrements crasses.


T comme Tuileries : sur sa grande roue les carpes des bassins vont faire un tour les soirs de brume.


U comme ursulines, noires soeurs, nos semblables venues au monde terrestre.


V comme la Villette où l'on tranchait le lard. Farfouille et brocante à tous les étages.


W comme Wagram, pourquoi à Paris contrairement à Londres, nos places ont des noms de victoires ?


X  comme Xavier, un Saint  François digne de Loyola  et du Japon sans oublier les Indes.


Y comme le  mYstère de la  pYramide sans Ramsès au Louvre.


Z comme Zadkine : en bon fils de chronos demeura de marbre faisant le zouave où roucoulait la Seine.


Jean-Paul Gavard-Perret



 


LES MONTREURS D'HOMMES. 2009




Zéro de conduite forcée.
De conduite zérotique ou zhéroïque parfois.
D’un rose cendré de fessée
Chez les écoliers buissonniers qui le vendangent...



Le un se veut multiple
Mais c’est une illusion d’optique.
 Un est un autre.
C’est le caprice des lueurs couchantes,
Le retard des trains du soir.



Deux se veut éternel.
Il est fait l’un pour l’autre.
Mais par sa forme escarpée la question est posée :
Peut-on se fier longtemps à lui ?



Trois de liaison et de rendez-vous.
 Se conjugue au théâtre ou dans les hôtels de gare.
 Deux y laisse son latin,
Ses pommes troubles et la tourbe des regrets.



Quatre de belote.
Douillettement hagard.
 Sa nageoire lui coupe sa dorsale
 Tandis que sa hampe voudrait le faire passer
Pour l’étrave d’un paquebot.



Cinq chante ou crève de solitude
Comme une cymbale dont les fûts qui l’accompagnent 
Par leur peau crevée ont perdu leur âme.



Six ventripotent mais parfois beau comme un ange.
Craint cependant le cholestérol et le diabète.
 Le sexe lui va comme un gant à une mouette.



Sept se prend souvent pour le chiffre de la chance
Sans comprendre qu’il n’est qu’un quatre à la renverse.
 N’est donc pas à la hauteur de ses ambitions.



Huit du déclin.
Double zéro en quelque sorte.
 Rien d’autre qu’un vélo qui rouille dans ses flaques.
Orgue à brouillard.



Neuf automnal.
Tuilerie des amours qui nous grisent.
Se veut kiosque à musique pour les âmes en débine,
Accroche coeur et salsa des élégies.



Tous les dix le soir venu, se mettent à table pour boire comme des revenants. Sous la tonnelle du café la fée Loto s’enfante de leur pollen et sort en souriant du ventre qu’on lui prête. Des limbes de la nuit montent des icebergs de rêves de fortune dont la plupart s’écroulent comme s’effondrent, en Espagne, les châteaux de cartes. 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9…… et 10 de der.
 
 Jean-Paul  Gavard-Perret.


STATIONS CHRISTIQUES. 2009



1 - Jésus est condamné à mort

La loi est tombée de la toge des clercs.
La voix du censeur s'est élevée
mais elle n'est déjà qu'un cri d'arbre mort.
Dans la gorge du Christ
cette boule d'angoisse où s'effondre la prière 



2 - Jésus est chargé de sa croix.

La route est de flamme.
Sous un soleil de plâtre, les invectives pleuvent.
Le long chemin s'attelle aux deux poutres qu'il faut porter
pour rejoindre par l'obscur la lumière.
 


3 - Jésus tombe pour la première fois.

Les membres du martyr valent une toison d'or
mais ils n'échappent pas au faix
non seulement du bois de la croix
mais de la forêt des hommes. 

 


4 - Jésus rencontre Marie, sa Mère.

Elle était si jeunesse et si beauté.
Mais elle est devenue douleur de la douleur.
Ses larmes lavent son visage puis se mêlent à la poussière
qui devient boue salée quand son fils s'éloigne.
 

 

5 - Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix.

Tandis que la sueur déferle,
le Juste partage la ramure du martyr.
 Ses muscles sont à la hauteur de la circonstance. 

 


6 - Véronique essuie le visage de Jésus.

La femme du bout des doigts offre un pan de son habit
pour éponger l'indispensable sueur.
 Elle l'offre en pleurant.
 De la haine et à l'indifférence elle ne se lave pas les mains
 


7 - Jésus tombe pour la deuxième fois.

Sous les rayons du soleil la croix tord celui qui la supporte,
 il tombe emporté par le courant
sans le secours de la pesanteur.
Les coups pleuvent pour le relever. 



8 - Jésus réconforte les femmes de Jérusalem.

Habillées de noir,
accrochées aux rives obscures du calvaire,
 de pâles vierges maigres comme leur dieu
reçoivent son espoir de ses lèvres qui se dessèchent.
 Elles l'ignorent mais elles seront sauvées.


 
9 - Jésus tombe pour la troisième fois.

La croix est traînée par le noyé.
 Ses genoux cèdent encore,
sa poitrine tenaillée n'est qu'écorce.
Il se relève, il doit aller au bout de ce qui a commencé
et ne supporte plus d'arrêt. 

 


10 - Jésus est dépouillé de ses vêtements.

Les gardes se félicitent.
 Pour eux le plus dur est fait.
D'un coup d'épée,
 les derniers oripeaux du crucifié sont déchirés
 et tombent du torse du crucifié jusque sur leurs pieds. 


 

11 - Jésus est attaché à la croix.

Le corps est fiché
comme celui d'un animal féroce et de mauvais augure.
Qui a planté les clous et en a fait ses délices
redescend de la colline enceint de sa fierté. 



12 - Jésus meurt sur la croix.

D'autres sont chargés de surveiller celui qui se tord
et qui dans un dernier cri lance
 " Père pourquoi m'as-tu abandonné ? ".
 Il meurt non consolé sous un ciel muet.
C'est un jour saint, un jour sacré. 


 

13 - Jésus est déposé de la croix.

Du haut de la colline le corps est arraché.
 Bien des épines en sont tombées.
Des rires secouent ceux qui se croient vengés
et qui sentent leurs os se gonfler.



14 - Jésus est mis au tombeau.

Les cohortes hurlantes ont disparu.
 Marie Madeleine, Véronique et quelques fidèles
forment un mince cortège.
 Dieu reconnaîtra les siennes et les siens.
Paix sur la terre aux femmes de bonne volonté. 

 

JEAN-PAUL GAVARD-PERRET



DICTIONNAIRE DES ÂMES. 2010




Les paisibles orphelines :

toutes les âmes chuchotent, lointaines mais vibrantes comme résonne la hache au coeur des forêts

 mais sans pour autant faire fuir les mésanges. 
 

 
Âmes Animales : soutiennent ou cognent.
Brutes de décoffrage.
Pour le pire ou le meilleur. 

 


Âmes Boréales : se glissent habillées
et
tête baissée loin de leur peur.
 

Âmes Câlines : creusées de plis remontent les orées,
pointillent de notes l’incommensurable pour que se bredouille l'union

 
 

Âmes Déclinantes ressemblent aux murmures des oiseaux
dans la lumière affaiblie  du soir.

 


Âmes Epicées : sont parfois aussi fêlées que l'oiseau de Braque
ou
que le chapeau de Magritte.
Gardent la stupéfaction de leur songe.



Âmes Frisées :
se mettent en boucles.
Restent permanentes 
quel que soit le sens du vent ou de la marée.
 

 
Âmes Glacées : Un espace s’y développe.
Un espace s’y clôt.
Impalpables elles sont pourtant des cubes et font masses. 

 


Âmes Houillères : à trop broyer du noir
finissent pas donner le bourdon.
Goudronnent et inondent.

 


Âmes Infiltrées : Pour elles,
le temps presse toujours car il faudra le quitter.
Dans l’attente cherchent à se confondre au corps qui les abrite .

 


Âmes Jointoyées : aiment à se cimenter en espérant
quand elles se trompent d’alter –ego
pour  obtenir la faveur  d’un valet de coeur ou d’un joker.

 


Âmes Kiwis : Ouvrent l’aptéryx.
Sous leur peau poilue le vert galant est de mise.

 


Âmes à Larmes : ont des yeux d’eau noire et pas de familles,
elles descendent de ces dieux perdus dans les nuages
et
surnagent comme elles peuvent.

 


Âmes Mortelles : Les corps fleurissent dans leurs puits. 
Et en profitent  pour faire l’amour.

 


Âmes Noisette : possèdent une incomparable senteur
de nougatine subtile.
N’ont rien d’étouffe-chrétiens. .

Âmes Obstinées : sont obtuses et font rater le coche.
Sont aussi guêpes que mouches.

 


Âmes à Phalène : papillonnent selon des géométries particulières
qui échappent au commun des mortels. 


 

  Âmes Quincailles : se croient émissaires de bonté
mais ne sont couveuses que d'elles-mêmes. 
Alouettes, alouettes.
 


Âmes à Réactions : leur rayon d’action est impondérable.
Sont autant étamines que  pistils.

 


Âmes de Saisons :  restent longtemps, longtemps après
que leur temps a disparu.

 


Âmes Tandems : ne peuvent se suffire d’elles-mêmes.
N’importe qui d’autre fera l’affaire.

 


Âmes Universelles : il convient de s’en méfier.
Et préférer celles qui cultivent  le singulier et la particularité.

 


Âmes des Violons :  par sauts d'inouïs émois inventent des gués
afin d’amoindrir la protubérance du silence

 


Âmes Whisky : sont pleines d’esprit lorsqu’elles ont fait le plein.

Tombent ensuite facilement en neurasthénie chronique.

 


Âmes Xylocopes : font des trous dans les coeurs.
Leur chignole crée un précaire sous-sol.

 


ÂmesYo-yos : vont et viennent.
Parfois oublient le haut en grasseyant du bas là où le corps s'écope. L’inverse est vrai aussi.

 


Âmes à Zuts : ont renoncé à tout.
C’est bien dommage pour elles.
Dieu saura sans doute les reconnaître.

 



Toutes les âmes tournent leurs yeux en profondeur à la rencontre d’un visage caché. Nous faudrait-il d’autres étoiles qu’elles pour croire encore à la lumière ? 

 
Jean-Paul Gavard-Perret.



 

LES ENFANTS DE LA MER. 2011




Clé de soles meunières dans la saison des soupirs
------------------
aux enfants de la mer
afin de mettre un bémol aux dièses et un dièse aux bémols.
-------------------


Un délire d'oiseaux court au sommet du DO.
Des feuilles s'envolent dans le vent de Chartreuse.
Un virevoltement d'instinct casse toute prétention à la raison bien terne.


Les clochers pâles tordent d'un leur architecture d'eau et d'ardoises
Vers la pure sonorité des orgues ces cloches encordées.


Deltas innombrables coupés de bancs de sable dont le MI
Est le grain de pure conscience.
On rêve à des forêts, de chapes bleues où pleut la neige.


Un savant dort très haut dans la mémoire du FA.
Des averses de colombes inondent sa terrasse :
Ce sont vagues, vastes encolures caressant l'horizon de sa barbe.


Les enfants de la mer réinventent caps et promontoires en SOL.
Estuaires et prophéties débouchent sur la grande solitude,
Des eaux premières de Peter Pan et de sa Fée Clochette


On avance à petits pas. On sème dans le silence et la ténèbre le LA
Il porte la vie et ce qui germera.
Il monte des baleines immenses, aux longs naseaux d'écume...


On est l'oiseau qui passe, le cri des bateaux, leur SI.
Voici le son imminence dans la brume et la console du destin
Sous la voussure compliquée du Capitaine Croche et Double Croche.

Sur la portée d'enfance la cohorte de flaques de noires, de blanches
(parfois pointées du doigt) et de rondes.


Cinq lignes parallèles et leurs cohortes d'illusions, de certitudes.

Une à une tombent les notes qui désencombrent notre écorce.
Rire à nouveau. Ne plus prendre de coups.
Savoir par la musique que l'on n'est rien. Que l'on est tout.



Jean-Paul Gavard-Perret.




a le petit rain vert 1.jpg a le petit rain vert 2.jpg a le petit rain vert 3.jpg essai 8.jpg 1 la legende du pot fele.jpg site version anglaise.jpg a le petit rain vert 4.jpg a le petit rain vert.jpg ap 6.jpg mail art le nid.jpg n comme neige noel en alpbabet n.jpg abcdaire.jpg amour 7.jpg amour 1.jpg amour 3.jpg amour 4.jpg amour 5.jpg amour 6.jpg amour 2.jpg marie 04.avril.2012 001.jpg art postal 26.04.2012.jpg marguerite.jpg expo la buisse.jpg esperluette.jpg plantimay.jpg madone 5.jpg coeur 26. 04.2013.jpg campagne nicole pessin 08.mai.2011.jpg alice.jpg alice.jpg car ne de voyage n1.jpg virieu sept nuances voyage.gif car ne de voyage n3.jpg car ne de voyage n5.jpg car ne de voyage n2.jpg car ne de voyage n4.jpg car ne de voyage n7.jpg car ne de voyage n6.jpg l art de la poste.jpg cheval et poulain.jpg art de la poste.jpg happening nocturne 20.06.2014.gif happening nocturne 20 juin 2014.gif expo 2014 15 .jpg nicole pessin.jpg dictionnaire de la creation j.jpg animalier 22.jpg noel en alpbabet n.jpg ames.jpg musique.jpg faire parler le jour.jpg antonin.jpg les montreurs d hommes.jpg les enfants de la mer 1.jpg stations.jpg l envol.jpg japonaise.jpg japon.jpg madame de saint laurent. aquarelle et encre de chine 30 x 40 cm hors cadre ...jpg sensitive.jpg dame a l oiseau.jpg dame a l evantail.jpg femme bouteille.jpg tendresse.jpg cigale..jpg madame holle.jpg dragon.jpg libellule.jpg la faucheuse rit.jpg cherubins.jpg madone.jpg vierge a l enfant.jpg madone 001.jpg madone 004.jpg madone 05.jpg les enfants de la mer.jpg rossignol.jpg ville noir site.jpg marche de noel 14.jpg c nous qu on l a fait.jpg hibou.jpg paris en alphabet.jpg la main. photo david richallet.jpg photo david richallet 02.jpg photo david richallet 03.jpg photo david richallet 04.jpg photo david richallet 5.jpg photo david richallet 06.jpg photo david richallet 7.jpg photo david richallet 8.jpg photo david richallet 9.jpg photo david richallet 10.jpg photo david richallet 11.jpg photo david richallet 12.jpg photo david richallet 13.jpg babel.jpg nicole pessin 1 france roumanie.jpg nicole pessin 2 france roumanie.jpg noir et blanc.jpg noir et blanc 2.jpg nicole pessin paperolles 4 .jpg l oiseau 1.jpg envol 1.jpg envol 4.jpg a 51.jpg convergence.jpg convergence 2.jpg nature.jpg viroflay 1 .jpg viroflay 2 .jpg viroflay 3 .jpg viroflay 4 .jpg bateau 30.11.2014.jpg femme papillon.jpg fourmi.jpg personnage fleur.jpg le livre, les mots, la page.jpg art postal 3.jpg pour tony et stephanie 27.08.2010.jpg art postal.jpg art postal 31.jpg art postal 32.jpg n 10.jpg pour vincent et virginie.jpg art postal 28.jpg art postal 5.jpg art postal 4..jpg catalogue lire malge tout.jpg art postal 9.jpg labyrinthe.jpg bambino.jpg librokiosk.jpg art postal 12.mai.2011..jpg art postal 4.jpg art postal 6.jpg marc et aimee pessin noel 2012.jpg art postal 2.jpg ville 2.jpg ville.jpg ville 3.jpg pour papa.jpg un chinois.jpg un grotesque.jpg flyer en noir et blanc 2.jpg flyer en noir et blanc 1.jpg mariee.jpg eventail 1.jpg eventail 2.jpg eventail 03.jpg 2016....jpg sculpture 1 .jpg sculpture 2 .jpg sculpture 3 .jpg sculpture 4 .jpg sculpture 5 .jpg sculpture 6 .jpg sculpture 7 .jpg sculpture 8 .jpg sculpture 10 .jpg sculpture 11 .jpg sculpture 12 .jpg sculpture 13 .jpg sculpture 14 .jpg sculpture 15 .jpg sculpture 21 .jpg sculpture 22 .jpg sculpture 23 .jpg sculpture 24 .jpg moulin hollandais.jpg personnage fleur.jpg meilleurs voeux pour 2016 2.jpg meilleurs voeux pour 2016 3.jpg meilleurs voeux pour 2016 4.jpg meilleurs voeux pour 2016 5.jpg meilleurs voeux pour 2016 5.jpg meilleurs voeux pour 2016 6.jpg meilleurs voeux pour 2016 7.jpg meilleurs voeux pour 2016 8.jpg bonne annee.jpg meilleurs voeux pour 2016 9.jpg meilleurs voeux pour 2016 10.jpg meilleurs voeux pour 2016 11.jpg meilleurs voeux pour 2016 12.jpg meilleurs voeux pour 2016 14.jpg meilleurs voeux pour 2016 15.jpg meilleurs voeux pour 2016 16.jpg meilleurs voeux pour 2016 1.jpg matei serban 1.jpg p1120027.jpg p1120029.jpg p1120034.jpg p1120035.jpg p1120028.jpg p1120030.jpg p1120031.jpg p1120032.jpg p1120036.jpg exposition alter art 2 .jpg exposition alter art 9 .jpg exposition alter art 8 .jpg exposition alter art 5 .jpg exposition alter art 7 .jpg exposition alter art 6 .jpg exposition alter art 10 .jpg exposition alter art 11 .jpg exposition alter art 12 .jpg exposition alter art 17 .jpg exposition alter art 1 .jpg exposition alter art 13 .jpg sur le sentire d un songe 1.jpg sur le sentier d un songe 3.jpg actualites.jpg a propos.jpg exposition alter art 15 .jpg exposition alter art 16 .jpg exposition alter art 18 .jpg exposition alter art 19 .jpg exposition alter art 20 .jpg encre de chine.jpg nicole pessin pour alter art 1 .jpg nicole pessin pour alter art 2 .jpg nicole pessin pour alter art 3 .jpg nicole pessin pour alter art 4 .jpg russie .jpg exposition alter art 13 .jpg art partage 2016.jpg poupee.jpg nicole pessin 4.jpg radu bata.jpg livre.jpg accueil nicole pessin.jpg pour julie.jpg coeur.jpg je suis la lune et le soleil.jpg neige 02.janvier 2016.jpg chouette 1.jpg art partage 2016 1 .jpg art partage 2016 3 .jpg art partage 2016 4 .jpg art partage 2016 5 .jpg art partage 2016 6 .jpg art partage 2016 8 .jpg art partage 2016 9 .jpg art partage 2016 2 .jpg art partage 2016 10 .jpg art partage 2016 11 .jpg art partage 2016 7 .jpg nicole pessin 2016 400.jpg emmanuel merle.jpg mail art le nid.jpg dictionnaire de la creation j.jpg animalier 22.jpg noel en alpbabet n.jpg ames.jpg musique.jpg faire parler le jour.jpg antonin.jpg les montreurs d hommes.jpg les enfants de la mer 1.jpg stations.jpg l envol.jpg japonaise.jpg japon.jpg madame de saint laurent. aquarelle et encre de chine 30 x 40 cm hors cadre ...jpg sensitive.jpg dame a l oiseau.jpg dame a l evantail.jpg femme bouteille.jpg tendresse.jpg cigale..jpg madame holle.jpg dragon.jpg libellule.jpg la faucheuse rit.jpg cherubins.jpg madone.jpg vierge a l enfant.jpg madone 001.jpg madone 004.jpg madone 05.jpg les enfants de la mer.jpg rossignol.jpg marche de noel 14.jpg c nous qu on l a fait.jpg paris en alphabet.jpg nicole pessin 1 france roumanie.jpg nicole pessin 2 france roumanie.jpg noir et blanc.jpg noir et blanc 2.jpg convergence.jpg convergence 2.jpg nature.jpg viroflay 1 .jpg viroflay 2 .jpg viroflay 3 .jpg viroflay 4 .jpg bateau 30.11.2014.jpg femme papillon.jpg fourmi.jpg personnage fleur.jpg le livre, les mots, la page.jpg art postal 3.jpg pour tony et stephanie 27.08.2010.jpg art postal.jpg art postal 31.jpg art postal 32.jpg n 10.jpg pour vincent et virginie.jpg art postal 28.jpg art postal 5.jpg art postal 4..jpg catalogue lire malge tout.jpg art postal 9.jpg labyrinthe.jpg bambino.jpg librokiosk.jpg art postal 12.mai.2011..jpg art postal 4.jpg art postal 6.jpg marc et aimee pessin noel 2012.jpg ville 2.jpg ville.jpg ville 3.jpg pour papa.jpg un chinois.jpg un grotesque.jpg mariee.jpg eventail 1.jpg eventail 2.jpg eventail 03.jpg sculpture 1 .jpg sculpture 2 .jpg sculpture 3 .jpg sculpture 4 .jpg sculpture 5 .jpg sculpture 6 .jpg sculpture 7 .jpg sculpture 8 .jpg sculpture 10 .jpg sculpture 11 .jpg sculpture 12 .jpg sculpture 13 .jpg sculpture 14 .jpg sculpture 15 .jpg sculpture 21 .jpg sculpture 22 .jpg sculpture 23 .jpg sculpture 24 .jpg moulin hollandais.jpg meilleurs voeux pour 2016 2.jpg meilleurs voeux pour 2016 3.jpg meilleurs voeux pour 2016 4.jpg meilleurs voeux pour 2016 5.jpg meilleurs voeux pour 2016 5.jpg meilleurs voeux pour 2016 6.jpg meilleurs voeux pour 2016 7.jpg meilleurs voeux pour 2016 8.jpg bonne annee.jpg meilleurs voeux pour 2016 9.jpg meilleurs voeux pour 2016 10.jpg meilleurs voeux pour 2016 11.jpg meilleurs voeux pour 2016 12.jpg meilleurs voeux pour 2016 14.jpg meilleurs voeux pour 2016 15.jpg meilleurs voeux pour 2016 16.jpg meilleurs voeux pour 2016 1.jpg matei serban 1.jpg exposition alter art 2 .jpg exposition alter art 9 .jpg exposition alter art 8 .jpg exposition alter art 5 .jpg exposition alter art 7 .jpg exposition alter art 6 .jpg exposition alter art 10 .jpg exposition alter art 11 .jpg exposition alter art 12 .jpg exposition alter art 17 .jpg exposition alter art 1 .jpg exposition alter art 13 .jpg sur le sentire d un songe 1.jpg sur le sentier d un songe 3.jpg exposition alter art 15 .jpg exposition alter art 16 .jpg exposition alter art 18 .jpg exposition alter art 19 .jpg exposition alter art 20 .jpg exposition alter art 13 .jpg art partage 2016.jpg poupee.jpg nicole pessin 4.jpg radu bata.jpg pour julie.jpg coeur.jpg je suis la lune et le soleil.jpg neige 02.janvier 2016.jpg chouette 1.jpg art partage 2016 1 .jpg art partage 2016 3 .jpg art partage 2016 4 .jpg art partage 2016 5 .jpg art partage 2016 6 .jpg art partage 2016 8 .jpg art partage 2016 9 .jpg art partage 2016 2 .jpg art partage 2016 10 .jpg art partage 2016 11 .jpg art partage 2016 7 .jpg